Le line-up, là où naissent les vagues

Another place to be

C’est ce sentiment étrange qui me pousse à m’exprimer ici, celui qui vous étreint lorsque vous venez d’atteindre le sommet du télésiège, ou juste après avoir franchi la barre sur le line-up, prêt à scruter les vagues naissantes ou attendant de visualiser sa trajectoire de descente dans la pente… Après une conquête teintée de patience et de méthode, après une attente mêlée d’effort et de travail, après la stratégie et la torpeur, enfin la libération vous enlace. Je souffle, soulagé, heureux mais jamais euphorique, car la suite n’augure rien de très facile, ou d’encore moins simple. Ce sont ces quelques minutes suspendues qui demeurent si précieuses. Je suis plutôt concentré, extatique d’une minute paradoxale, prêt à l’effort mais refusant tout faux pas. L’équilibre entre un engagement franc et massif ne doit pas avoir de complexe, évitant d’être perché tel un extasié en transe aveugle. Je sais ce que je recherche ; faire corps avec l’océan, comprendre la neige. Cette quête est acquise, l’harmonie éclair, vive et immédiate, flirtant avec la limite d’une chute à l’incompréhension du déséquilibre. J’ai ces quelques instants de répits, à moins qu’il ne s’agisse d’un stress ultime avant le run. Le bonheur est là, passé, présent, futur… C’est un plaisir fugace, bardé de doute, comblé d’envie, paré à bondir, sommé de réussir. Et puis quelque chose se passe, d’autres personnes bougent autour de moi, l’élément éolien vous pousse vers l’avant comme le temps qui courre vers cet idéal de toute manière inatteignable, alors à quoi bon attendre, autant se lâcher dans la pente, accepter la prochaine vague, et revenir, peut être, à ce même endroit, une prochaine fois, meilleur, chargé d’expérience. C’est celle-là même que je retrouverai à l’endroit où je l’ai laissée, dans ces quelques secondes inertes et pourtant conséquentes, là où tout commence et tout fini.

Choix des gommes

 

Dans le cadre de la free-board, ce skate hybride à six roues inventé aux Etats-Unis, le choix des roues extérieures est primordial pour maîtriser sa glisse… Car si vous ne connaissez pas cette planche de skate, sachez que sa particularité est de glisser sur les roues extérieures, comme des carres en ski ou snowboard, tout en conservant une avancée de roulement des roues centrales. Les roues extérieures étant en glisse, la dureté de celles-ci, et donc leur grip, vous donnera un « toucher » différent, selon la densité reconnue. En ce qui me concerne, privilégiant toujours la lenteur et donc l’abondance de glisse dans le carving, j’ai privilégié une dureté plutôt moindre, favorisant ici le glissement de mes roues. Dans le cas où vous choisiriez de faire de la vitesse pure, il vous faudrait opter pour une densité plus importante, en rapport avec l’échauffement des gommes qui impacte directement l’adhérence de votre skate. Compliqué ? Non, voici un cliché des roues que j’ai choisi pour l’exemple…Ici la dureté est de 78A, et la taille de 65mm, des petites roues sympa pour pratiquer la descente relax en toute confiance… Zip Zinger est un modèle de chez Krooked… Peut être une division de Kryptonic allez savoir…

Diététique du bien être

Si l’on ne fait pas attention, il est un piège dans lequel il est facile de tomber. Les industriels utilisent facilement des matières grasses dans les produits agroalimentaires, et notamment des acides gras saturés qui sont une bombe nutritionnelle à la puissance remarquable. En effet, leur richesse nutritive est souvent supérieur à nos besoins et l’organisme emmagasine cette abondance nutritive dans les tissus adipeux, réduisant la mobilité, diminuant la souplesse, accentuant la sédentarité. Hors de question pour un sportif de se laisser prendre au piège et avec la prise en compte chrono nutritionnelle,  l’apport en acides gras saturés ne doit se faire qu’au petit déjeuné, et un peu au déjeuné, jamais le soir avant le coucher. Ainsi, vous resterez en pleine possession de vos capacités physiques.

Corpus sané in animé sana !

Avec un mode de vie actif et vingt minutes de fitness simple par jour, quelque soit votre âge, il vous sera facile de retrouver une silhouette harmonieuse et dynamique, quelque soit votre âge. Nutrition équilibrée, activité physique, et bien sûr n’oublions pas un peu de littérature…

Maintenance matériel primordiale

La pratique du roller inline demande comme avec le ski et le surf, une prise en compte technique de son utilisation. Ceci vous permet, en tout cas c’est mon cas, de mieux comprendre son évolution et donc de progresser dans sa pratique. Car si rider sans objectif et ennuyeux, vous pourrez facilement analyser votre patin en examinant l’usure des roues lors de chaque séance, oui, CHAQUE séance de patinage. Car ici, l’équilibre passe inévitablement par le profil d’usure de vos roues et donc, un profil entretenu et équilibré facilitera votre évolution, votre sécurité et sera heureusement, une source de plaisir toujours renouvelé. Ainsi, je vous suggère de nettoyer systématiquement avec un réalignement des roues votre patin, après chaque sortie !

Sur cette comparaison, vous verrez en noire, une roue de roller neuve, et en rouge, une roue usée au profil équilibré.

Expression session

En 2015 peu avant les attentats, je réunissais sur une même vidéo les lieux de cultes de Besançon autour de ma board, comme un trait d’union laïc implicite à travers la pratique de la descente, dans une même ville, signe de partage et de véritable communautarisme. Dans cette vidéo, vous trouverez une synagogue, une mosquée, une église, et aussi, les transports en communs, un fort, une bibliothèque et une fresque au sens propre… Un skate permet de se déplacer, vers l’autre, vers le futur, vers un monde meilleur.

Nutrition complémentaire

Naturellement les avancées nutritionnelles permettent aujourd’hui des apports particulièrement performant pour le bien être physique global, et en particulier l’amélioration du sommeil et de la récupération. Personnellement, pour rester performant en session, j’utilise SOMATROP des laboratoires Abs, complément alimentaire basé sur un aminogramme d’acides aminés élémentaires pour favoriser l’endormissement dans la phase de reconstruction musculaire. Je passe des nuits de petit bébé, grâce à cette « potion magique » avec un endormissement rapide, et des réveils naturels avant que le réveil ne sonne. Attention, ne surtout pas mélanger avec l’alcool ou le tabac.

session nocturne

Quel panard qu’attendre la nuit profonde pour pouvoir jouir des grands boulevards descendant de Besançon… La circulation revenue quasi absente, je peux en toute sécurité, rider sur l’avenue du Maréchal Foch… Visiblement, aucune nuisance pour le voisinage qui est à distance, les politiques considèrent que je pratique à mes risques et périls, comme un rugbyman sur un stade en somme, la police traque les prostituées, et moi je récupère une mine de bonheur sportif, sous produit de l’urbanisation moderne, pour en extraire la même essence d’équilibre qu’un snowboardeur en haute montagne ou un surfeur à la gravière des landes atlantiques… Le panard vous dis-je…

Petit aperçu littéraire de l’actu des auteurs

Marc Lévy nous parles des femmes surfant sur la vague « balance ton porc », Guillaume Meurice décrypte une jeunesse qui pourrait être la mienne, Philippe Lançon aborde la question du « lambeau » que nous possédons certainement tous, Joël Dicker souligne la disparition de Stéphanie Mailer et pour finir Delphine de Vigan attire notre attention sur « les loyautés »… Et toujours rien qui traite de ce mouvement de société qu’est le free-ride de manière directe, c’est toujours le silence malgré mes efforts auprès des éditeurs… A croire que le lobby du foot et de la formule 1 éclipse la pratique de dizaine de milliers de Français…

 

Rupture d’une alpha

Suite à la rupture d’un truck lors du passage d’une bordure, j’ai dû adapter des chassis de G3 sur mon plateau d’alpha… La conception de la freeboard est Américaine, et donc sa simplicité, son efficacité s’apparente un peu au Kitchen  Aid ou à la jeep Willis…

Toutefois, l’axe de rotation de la roue centrale à ici cédé à cause d’une surcharge pondérale du pratiquant, moi en l’occurrence… Ce qui impose le remplacement du châssis complet. La mécanique est basique, mais nécessite des réglages adaptés à chacun… Sinon c’est le crash…