Anniversaire !!

Et oui, cela fait deux ans que le blog de freedownhill est alimenté par votre serviteur… Deux ans de créativité, de sortie free ride, de ski, de surf (un peu), de skate (beaucoup) et de roller en descente… Alors comme tout les anniversaires, on se demande si on a fait des erreurs, ou si on atteindra ces projets… Mais déjà les crises à répétitions frappent à la porte ; Le covid, la sécheresse, la domination des sports business, le manque de reconnaissance du blog, la survie du projet est mise à mal…

Donc l’avenir de ce superbe support qu’est le blog va passer par la recherche de soutien économique pour permettre sa survie, afin de continuer ce travail quasi hebdomadaire de synthèse, d’analyse et de restitution du freedownhill, la descente en liberté… Après tout, je vous lâche une info, avec environ 17 000 followers, il faut quand même que l’aventure continue…

aminogramme

Qu’est ce donc ? L’aminogramme correspond à la quantité de chaque acide aminé contenu dans une poudre de supplémentation nutritionnelle pour le sport. Vous le savez, la pyramide des besoins nutritionnels se constitue en sa base de sucre lents, de protéines, puis d’acide gras, autrement dit lipides, dans l’ordre décroissant de quantité de besoin. Personnellement, je trouvai important de vous restituer mon expérience d’usager des aminogrammes, (des protéines) puisque ces produits peuvent paraître compliqué, alors simplifions les choses. Il n’existe que deux grandes familles ; avant le sport ou après le sport. Et on le remarque dans le tableau ci joins où je détail la quantité mentionnée de chaque acide aminé. Naturellement, chaque marque à sa propre recette ce qui fait varier les dosages. Cependant, ces produits bien utilisés vont avoir un effet semblable à de la drogue, puisque vous ressentirez le bien être des endorphines libérées après le sport, accentuées par l’aminogramme. Attention, seul recommandation, ne jamais mélanger avec de l’alcool les compléments nutritionnels… En plus ces produits sont super bon et se cuisinent comme des pâtes à gâteaux, chaud en hiver ou froid en été…

« The » confort zone

On en parle toujours abondamment dans d’innombrables circonstances sans jamais analyser ce qu’est la zone de confort, traduite ici par assurance. Votre assurance en roller par exemple, provient de plusieurs paramètres : l’état de votre matériel, la météo, le lieu, votre physiologie de sportif, l’entourage des amis ou des inconnus, votre but, une démarche… La constitution de l’ensemble des paramètres cités ici, sont votre assurance. La zone ; c’est trop péjoratif, le confort ; c’est trop satisfaisant. Par exemple, lorsque tout change, les rollers, le lieu, la nutrition, l’entourage d’inconnus peu bienveillants, le but de briller en se dépassant ou une démarche compétitrice, c’est courir à la catastrophe car votre assurance est noyée… C’est compliqué tout cela, non ? Alors restons dans la zone de confort… Ici une vidéo shootée à Brighton sur Dyke street… Mon dilemme actuel, la fin de vie des FSK en 320 mm pour utiliser un nouveau patin, moins performant… Donc plus dangereux ? Pas tout à fait car justement, l’insatisfaction pousse à apprendre de nouveau… La suite au prochain épisode !

Discrète performance en freeboard

C’est une planche pour les feignants ! Elle est parfaite pour glisser sans effort, et ne demande pas beaucoup de vitesse grâce à ces 6 roues, dont deux centrales qui permettent aux latérales de glisser alternativement d’un côté puis de l’autre… En 2014, alors que je pratiquais la côte de la citadelle par tronçons, j’ai pu constituer une zone de confort pour être suffisamment à l’aise et discrètement descendre en intégralité la pente. Pour la petite histoire, j’avais repris ma respiration depuis le départ du front St Etienne, au monument aux morts de 39-45, en gardant un pied sur la planche avant de m’engager dans le passage de la canopée qui fût passé pour la seule et unique fois ! Avant de passer sous la porte noire antique et d’atteindre le bas de la pente… Discrète performance, nous avons reconstitués avec la Fusée au cadrage ce parcours sur ce qui demeure un spot des plus incroyables pour pratiquer le downhill à Besançon…

Pour être en sécurité sur cette planche, qui ne projette pas de grande gerbes de neige ou d’eau et reste donc moins spectaculaire qu’un surf ou des skis, je conseille de faire beaucoup d’efforts pour aller lentement et ainsi maitriser parfaitement sa vitesse… Dans une forte pente, c’est sportivement très intéressant !

 

Originalité

 

De nos jours tout est mesuré, chronométré, volumisé, étalonné, toisé, estimé, jalonné, pesé, quantifié, qualifié, répertorié, archivé, comptabilisé, professionnalisé, étiqueté, dimensionné, fiscalisé, naré, protégé, code-barrisé, décrypté, légiféré, réglementé, structuré, prévisionné, cadré, cadastré, limité, nuancé, barré, scanné, emballé, filmé, codifié, palletisé, transporté, acheminé, normalisé, temporisé, casté, politisé, représenté, discourisé, analysé, économisé, interprété, manipulé, simplifié, éduqué, coaché, enseigné, marketé, fixé, assuré, appréhendé, décliné, segmenté, cotisé, imposé, épargné, emprunté, compartimenté, extrapolé, interpellé, inter-pratiqué, gouverné, fluidifié, dirigé, orienté, rationalisé, complexifié, compétitionné monnétisé, argentisé, spéculé, optimisé, transactionné, précisé, expliqué, cadré, rentabilisé, chroniqué, télévisé, médiatisé, sensualisé, suggestivé, dénudé, pornographié, déshabillé, facilité, rédactionné, potentialisé, cinématographié, interchangeabilisé, journalisé, accessibilisé, importé, exporté, marchandisé, proposé, inifugé, alarmisé, sécurisé, préparé, anticipé, stocké, répertorié, informatisé, hyperconnecté, logicielisé, big-datasé, méthodisé, contractualisé, placé, fliqué, agencé, architecturé, hypnotisé, adjectivé, psychiatrisé, diagnostiqué, mécanisé, mécanisé, mécanisé, stop : C’est pas pratiquable… Comment garder son identité, son originalité dans ce monde conformiste ? Même dans les snow-parks, tout le monde est pareil… Une véritable quête pour les meilleurs free-styleurs… Le seul véritable exploit, ne pas faire comme les autres ?

la liaison au sol

En étant ni sur neige, ni à l’eau, la glisse urbaine vous fait parfois payer le prix fort lorsqu’il s’agit de chuter… Pour les plus acrobates, ou les plus apeurés, le casque est conseillé, évidemment, cependant, une autre tendance se dessine. En mode rando ou cruising, une simple paire de pad, protèges poignets s’avère amplement suffisante. En cas de contact au sol, en effet, les mains du pratiquant amortiront la chute, donc mieux vaut être préparé à ce contact, pour pouvoir atterrir en douceur sur le bitume…

Ensuite, ajouter des protèges genoux, coudes, hanches, pourra vous redonner confiance éventuellement, mais les blessures arrivent surtout lorsque l’on ne sait pas où l’on va, et comment l’on se déplace. D’autre part, l’entretien du matériel, servira également de fusible pour se protéger, à condition que le matériel soit de bonne tenue, suivi et compris lors de sa maintenance par le pratiquant… Rien n’est plus dur que la pierre pour de la chaire…

Alors les roues, les chassis, les planches, les bushings sont bien là pour prendre à la place du corps. Et ainsi comprendre sa propre évolution. Aujourd’hui pour la littérature, je vous invite à tenir votre propre carnet de sortie, méthode héritée du professeur Saillant. Je profite de ce topic pour saluer ici son influence sur mon free-ride… Liaison au sol qui fera ici l’objet d’un second topic à venir…

Blog & politic

L’actualité des éléctions municipales pose la question du blog et de sa politique… Le blog de freedownhill est il politique ? La réponse est non bien sûr, mais dès lors que l’on s’intéresse de plus près, en rentrant dans les détails, on arrive inévitablement à des choix qui peuvent s’apparenter à une politique…

« Toute action, rassemblement, vocation politique doit conserver imprescriptiblement le droit des femmes et des hommes…  » Article de la déclaration des droits de l’humain de 1789… Cette actualité élèctive colle aussi avec la question des Vaîtes de Besac, quartier où un petit spot de descente sympa permet de pratiquer le downhill le long des voies du tram, et où une seule politique subsisterait dans la pratique du skate et du roller : ne pas créer d’accident, ni pour les autres, ni pour soi. Simple, basic, concret, efficace, compréhensible…

 

mythologik

Le rite de passage, le jeu antique rituel, comme une épreuve pour démontrer quelque chose, la tradition du voyage exacerbant la glisse, alors que nous faisons des milliers de kilomètres pour à peine une centaine de mètres hors norme… remettre en cause le déplacement…

Aller où ? Prendre l’avion pour être bourré à Ibiza ? Toujours chercher à se déplacer pour atteindre l’essence même du déplacement, et pourtant nous savons tous pertinemment que ce déplacement est inutile, paradoxal ou incohérent voir corrompu tout simplement. Le free-ride ou l’art de se déplacer en glissant symbolise-t-il quelque chose ? Est ce une religion ? Un mythe ?

La fuite de l’humanité vers un hypothétique ailleurs, vers un monde meilleur, alors que les meilleures sessions se font toujours au départ de son domicile. On ne montre toujours que les éblouissantes prouesses de certains rideurs, alors que vivre normalement et rider là où l’on est, en s’adaptant est beaucoup plus admirable, plus simple. Un voyage de milliers de kilomètre commence toujours par un pas. Confucius ou Lao Tseu ? Comment ne pas comparer le free-ride à la mythologie antique… D’ailleurs, narrer nos exploits frôle souvent le mythe, plutôt que l’objectivité réaliste…

La recherche

Chercher des infos, des gens, des formules mathématiques de crédit, des prix bas, des meubles adaptés, des fringues, des articles, du pain, de l’argent, un meilleur job, un nouveau job, plusieurs job, chercher encore un animal domestique, chercher de l’or, chercher le bon rayon dans l’hypermarché, chercher une poubelle, chercher du pétrole, chercher une traduction, chercher à comprendre, chercher une adresse, chercher son GPS, chercher la connexion, chercher le code, chercher le mot de passe, chercher une connerie drôle à te raconter, chercher la bonne courbe…