« Une glisse libre » le livre…

C’est arrivé dans vos maisons de la presse, après des années d’efforts intenses pour parvenir à un résultat littéraire satisfaisant l’expression du free-ride, et surtout la compréhension d’un éditeur qui perçoive la portée sociale du livre, « une glisse libre » est disponible en librairie ! Beaucoup de plaisir à l’écrire donc j’imagine et j’espère que vous prendrez autant de plaisir à le lire… Un bouquin que j’ai voulu délibérément cool, pas de prise de tête, la vérité toute nue, un recueil et non pas des mémoires, mais une poésie légère, et non pas chiante, un ensemble que vous pouvez parcourir de A à Z ou simplement en survol au hasard de vos envies pour partager ce qu’est le free-ride, libre de toute contrainte, avec la ringardise parfois, mais aussi des moments de grâce, subissant une marginalité sportive, mais jouissant d’un terrain de jeu totalement infini… Bref « toujours autant de choses à dire mais si peu de temps pour lire »… Comme le disait Jean d’Ormesson…

back flip time

C’est un secret pour personne, ce blog est nul, j’enfonce des portes ouvertes, tout les voltigeurs s’entraînent en sautant dans l’eau pour faire des rotations… C’est venu d’abord avec le wake board il me semble, à cause de la vague du bateau et de la vitesse suffisante, également en montagne grâce à la peuf, et maintenant plus personne s’en fout parce que toute la génération des 15/25 ans est capable de taper des rotations aériennes en veux tu en voilà… On ne peut omettre la remarque suivante : le nombre de personnes capables de faire des backs flip à été peut être multiplié par 100 en dix ans… De 1000 voltigeurs dans les années 2000 nous sommes sans doute passé à 100 000 aujourd’hui…

(chiffres estimés) D’année en année… Il ne suffit plus de glisser, le mythe d’Icare à encore de beaux jours devant lui, moi je ne sais pas, mon cas est plus lourd, pour me faire voler il faudrait le budget de l’écurie Ferrari… Et ça donnerait peut être plus d’audience que leur grand prix d’ailleurs… Lol… Naturellement, avant de sauter, ne pas oublier de vérifier le fond qui doit être assez profond… Notez le livre de Frédéric Schifter, « jamais la même vague » histoire teintée de surf sur fond de romance… ou l’inverse…


Plouf plouf : Ah la sensation de voler…