Discrète performance en freeboard

C’est une planche pour les feignants ! Elle est parfaite pour glisser sans effort, et ne demande pas beaucoup de vitesse grâce à ces 6 roues, dont deux centrales qui permettent aux latérales de glisser alternativement d’un côté puis de l’autre… En 2014, alors que je pratiquais la côte de la citadelle par tronçons, j’ai pu constituer une zone de confort pour être suffisamment à l’aise et discrètement descendre en intégralité la pente. Pour la petite histoire, j’avais repris ma respiration depuis le départ du front St Etienne, au monument aux morts de 39-45, en gardant un pied sur la planche avant de m’engager dans le passage de la canopée qui fût passé pour la seule et unique fois ! Avant de passer sous la porte noire antique et d’atteindre le bas de la pente… Discrète performance, nous avons reconstitués avec la Fusée au cadrage ce parcours sur ce qui demeure un spot des plus incroyables pour pratiquer le downhill à Besançon…

Pour être en sécurité sur cette planche, qui ne projette pas de grande gerbes de neige ou d’eau et reste donc moins spectaculaire qu’un surf ou des skis, je conseille de faire beaucoup d’efforts pour aller lentement et ainsi maitriser parfaitement sa vitesse… Dans une forte pente, c’est sportivement très intéressant !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *