la liaison au sol

En étant ni sur neige, ni à l’eau, la glisse urbaine vous fait parfois payer le prix fort lorsqu’il s’agit de chuter… Pour les plus acrobates, ou les plus apeurés, le casque est conseillé, évidemment, cependant, une autre tendance se dessine. En mode rando ou cruising, une simple paire de pad, protèges poignets s’avère amplement suffisante. En cas de contact au sol, en effet, les mains du pratiquant amortiront la chute, donc mieux vaut être préparé à ce contact, pour pouvoir atterrir en douceur sur le bitume…

Ensuite, ajouter des protèges genoux, coudes, hanches, pourra vous redonner confiance éventuellement, mais les blessures arrivent surtout lorsque l’on ne sait pas où l’on va, et comment l’on se déplace. D’autre part, l’entretien du matériel, servira également de fusible pour se protéger, à condition que le matériel soit de bonne tenue, suivi et compris lors de sa maintenance par le pratiquant… Rien n’est plus dur que la pierre pour de la chaire…

Alors les roues, les chassis, les planches, les bushings sont bien là pour prendre à la place du corps. Et ainsi comprendre sa propre évolution. Aujourd’hui pour la littérature, je vous invite à tenir votre propre carnet de sortie, méthode héritée du professeur Saillant. Je profite de ce topic pour saluer ici son influence sur mon free-ride… Liaison au sol qui fera ici l’objet d’un second topic à venir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *