Remonter la pente to get lifted

Et oui mes chères followers, le pseudo Freedownhill deviendra sans doute un nom de pratique sportive, mais le post ici présent, porte sur un tout autre sujet : Remonter la pente à pied ! To climb up the steep walking !! Dès mon acquisition de la freeboard alpha, sans step-in, sans câles-pied, j’ai tout de suite occulté l’intérêt d’utiliser un moteur… Right when I got the freebord alpha, without hook, I immediatly avoid any engine… There is no interest to use a car, a truck, any kind of lift… Il n’y a pas de raison de se prendre la tête avec une voiture, un camion, que sais-je encore…

Jamais de moteur pour remonter la pente… Never use any engine to reach the start of your downhill… C’est une question d’éthique, mais pas seulement. On se débarrasse des complications, on va à l’essentiel, être sur le spot, on ne manque aucun détail, on prend son temps, puisqu’on est là pour se détendre, on est proche des gens, on ne gêne pas la circulation, on profite du moindre détail, on fait vraiment du sport, on respire,  C’est le pied, et c’est le cas de le dire ; c’est génial… Un vrai effort sportif, comme le ski de rando ou le surf… On respecte la planète, on est abordable pour l’environnement et l’on aborde l’environnement avec humilité…

La chance que j’ai, est d’être à proximité de mon logement avec une pente très riche architecturalement… Donc inutile d’utiliser un quelconque moyen mécanique pour revenir au début de la descente… (La police apprécie aussi…) Et d’un point de vue éthique c’est essentiel, sportivement… On comprend l’endroit où l’on se trouve… On est en prise avec l’élément, presque plus en sécurité… Je me passe d’accessoires et gadget encombrant, je suis juste équipé de ma planche… L’action n’en est que plus pure… Your action become really pur… and happiness is getting stronger. Et votre bonheur n’en sera que plus grand… En plus on sécurise sa descente puisque le spot est repéré… Alors après notre crise de virus tueur, il faudra bien repenser à la manière dont on pratique nos sports… Ce qui est mon cas aujourd’hui… J’ai jusqu’à maintenant été un pratiquant très marginal dans le monde du downhill, de la glisse urbaine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *