La route du free-ride

Déjà le réchauffement climatique me fourgue un bagage de culpabilisation à aller pratiquer un sport de neige ou seul le trajet pour parvenir à ce site va réchauffer le climat. Paradoxe difficile à vivre, enfin, je prend sur moi et part malgré tout avec. Je ne suis pas le seul de toute manière. Arrivé après un périple moyennement long pour une journée, la station et l’exclusivité de son site, Verbier en Valais, Val de Bagne, couronne la société de ces pratiquants du ski d’une certaine aisance financière. Des sportifs de partout dans le monde, je parle plus l’anglais qu’autre chose. Comme si le conformisme ambiant étouffait sincèrement la joie de la montagne. A moins que cela ne soit mon expérience de la vraie haute montagne sauvage qui s’ennuie au milieu des chalets, des remontées mécaniques, des télécabines et autres télésièges, pistes jalonnées, balisées, chenillette de secouristes et tant et tant d’autres équipement me font croire que Verbier est un parc d’attraction géant dédié à la glisse.

Rien n’est moins sauvage qu’une session de glisse urbaine, vue la manière dont la Suisse à domestiqué sa montagne. On the ski I am pretty fine, thanks to my inlineskate skills, it’s straight to the slope down, with a very good angle. I am in the loop, for my first outside winter run. There is nothing freaky to see, all people are looking the same, tourists with greats skills for downhill on snow. I felt it boring but anyway, my strenght is decreasing quicker as I am discovering Verbier and the Attala, Olympic, Ruinettes, Mouton noir, Lachaud and the Mont fort…

The clones of skiers are maybe 4 or 5, and all the off tracks were practiced with the last fresh precipitation of snow. Skischilby ist kitschy, nor einmal… Kein farhschein zu krankenhause Ich bin vertig… Le bonheur n’est pas une destination à atteindre mais une façon de voyager. Cependant, à la vue des températures pour cet hiver, qu’allons nous devenir cet été ? Clim au max, et explosion thermique locale avec des fortes chaleurs, il faut se préparer à l’enfer… D’ailleurs c’est bientôt l’extrême de Verbier, à partir du 25 mars 2020…

En attendant les températures extrème cet été, l’Xtreme de Verbier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *