Performance poétik

Followeurs, followeuses :

Macron
Ça rime avec gros son
Sous ta république et ces ors
Il y a comme une nuisance sonore
Majorité à l’assemblée
Direction des ministres
Tu fais ce que tu veux d’emblée
C’était déjà un mandat sinistre
Dictature média
Tous n’en faisons pas profil bas
La liberté d’expression
Ce n’est pas une omission
Personnellement j’en appellerai à la garde républicaine
Pour nous protéger de tes conneries
Emmanuel je n’ai pas la haine
Et j’aime quand l’administration sourie
Tu disais être du centre
T’es tellement extrême
Qu’il ne doit y avoir que ton ventre
Comme travail que tu aime
Vraisemblablement t’es toujours un ultralibéral
Qui fait bosser les CRS
Eux ils ont le moral
Facile, ils tapent pour que l’on cesse
Notre France n’est pas celle là
Ou l’incendie de la cathédrale démarre
Personnellement ma démocratie j’y crois
Cette pyromanie tout le monde se barre
Pour repartir vers une note optimiste
Je rappelle qu’en chacun de nous il y a un artiste
Alors c’est pour une glisse libre
La poésie d’une toute autre fibre
Ceci étant dit
Je peux reprendre ma glisse
Ici pas de politique ou de déni
L’action, la pensée, se déplace sans police
Je ne vous le cacherais pas
Ces quelques vers ne sont qu’une introduction
A ma poésie, ma vibration
A ma glisse et sa lecture celle là.
Car elle est heureuse
Pas de chagrin dans mon débat
Ah si, à peine une chute hasardeuse
La glisse urbaine, montagnarde, océane, ne complexifie pas.
Je l’ai appelé ainsi
Une glisse libre cela va de soit
Elle fait partie de la vie
Aucune politique n’impose sa loi
Poésie totalement inutile
Donc tout à fait indispensable
Ce mouvement habile
Est plus que responsable
Ici pas de couleur politique
Une seule vérité
L’attitude internationale diplomatique
Eviter de tomber
Pas besoin d’être riche
La créativité l’endroit ou elle se niche
Pour sortir du lot facilement
Votre identité ne me ment

le stretching encore et toujours

Indispensable pour rester en forme et préserver son capital jeunesse… Quelques étirements pendant 10 à 20 minutes dans la journée et vous gardez souplesse et dynamisme… Alors pour éviter les poncifs du genre, juste un rappel pour le free-ride qui demande d’être capable d’enregistrer un contact au sol, c’est la base. Respiration, concentration, décontraction et posture ! Revue rapide :

A l’aide de ces 4 éléments clés et en visualisant les muscles à étirer, vous pourrez comme moi, travailler en harmonie et ainsi gagner en flexibilité, mobilité, tonicité et souplesse. Et on peut s’étirer n’importe où, n’importe quand pour garder la ligne… Juste pour sortir des clichés du genre, un vidéo clip de séquences type d’exemple à tester chez vous. Ce ne sont que des conseils, naturellement.

Un peu comme le Taï-chi, reste à vous de ressentir ce qui sera bon pour votre corps, votre esprit, votre âme et votre intellect. Ami stretcheurs, déverrouillez votre capital jeunesse… bien à vous !

Pour celle et ceux qui s’engagent aux Jeux Olympiques, clickez ici ! 

 

Le bitume, indispensable au roller et au skate…

La série des quand…
Quand tu trouve une route neuve
Quand tu n’as pas ridé depuis quelque temps…
Quand tu pars pour une session…
Quand tu bande sous la douche…
Quand tu te fais couper la parole par ton chef…
Quand tu vois une étoile filante en pensant à ta compagne…
Quand tu décapsule une red-bull…
Quand tu rate ton baccalauréat…
Quand la roue éclate à 58 km/h
Quand la grève t’invite à prendre ta board…
Quand tu te fais couper la parole par ton père…
Quand le Dj envoi l’infrabasse…
Quand elle te caresse ton plexus en murmurant…
Quand tu lâche un bon gap bien costal…
Quand ça parle pour ne rien dire ; bien, oui bien, et toi bien…
Quand on déconne en tempo…
Quand je zappe en vain pour trouver un prog valable en télé…
Quand j’écrivais une glisse libre…
Quand on arrive bosser…
Quand je quitte le boulot…
Quand la police…

Quand je paye ma tournée d’apéro…
Quand les sponsors ne te répondent pas…
Quand la vie est belle, ou qu’elle est dure, ou qu’on s’en fout…
Quand tu t’éclate sur le bitume du skate park devant tes potes…
Quand les prud’hommes te convoquent pour faute grave…
Quand Quand french Quand Quand
Quand tu termine ta session de fitness et de musculation…
Quand tu insère ta carte de crédit dans le bank-o-mat…
Quand on te sert au restaurant et que le plat ne va pas…
Quand tu continue de progresser…

Quand tu goûte une bière en demi au verre bien servi avec mousse…
Quand tu blog gratuitement…
Quand ça déconne grave pour parler pataphysique à Boris Vian…
Quand tu n’as plus une thune…
Quand tu repars rider…
Quand ta meuf dis : « t’es bizarre »
Quand c’est fini…
Quand tu ride sur des pavés…

Les rotations sur soi même

Rien n’est plus barbant que de faire des descentes tout droit, remonter, descendre, on s’ennuie très vite aux sports d’hivers. Alors, comme la glisse peut s’exprimer et s’imprimer, sur toutes les directions, engager de petites rotations développe votre position physique en synergie du déplacement. Nothing to lose with a rotation movement along the steep down, the finest way to take conscious about your place…

Et pas besoin d’être un expert des back-flips pour ce genre d’exercice. Kein problem für klitschig und rotazion mit ski snowbalde ! C’est tellement plus fun de pouvoir se mouvoir en dynamique. L’oxygénation, la vision à 360°, la capacité à aller en marche arrière, et pas besoin d’aller très vite, encore une fois, la simplicité réside dans l’originalité, ou l’inverse. Fun is easy to take with a rare behaviour… Balancer les épaules dans l’axe de rotation, et le reste du corps vous suis, ainsi que votre vision qui devra se focaliser sur l’axe d’avancement tout de même sous peine de s’étourdir. Sauf si vous aller lentement.

C’est un petit détail qui fait la différence, comme en stretching, pour ressentir une sensation positive sur le corps, en yoga, un détail fait la différence…

Ici un lien vers un expert des mouvements en rotations Igor Cheremetieff…

passage du nouvel an

Le bilan 2019 excellent : Des sessions toujours plus nourries de technique et de sagesse pour rouler et glisser sur route, toujours plus lentement mais très sportivement, oui, c’est sportif d’aller lentement sur une pente tout en glissant… La littérature et son panard omniprésent avec un travail basé sur le récit, le roman, l’auto-analyse, ne serait-ce que le carnet des sorties aeronautic en roller… Bref, un blog en vitesse de croisière « cruise contrôle » avec plein de bonnes choses prévues pour 2020…

Du free-ride, de la littérature… Sans doute ouvrir encore des premières en roller à Besançon, comme rouler sur certains passages de Chaudanne, la chapelle des Buis, les ragots, Bregille, avec les plus fortes pentes en inline du Valais Bisontin, mais surtout respectant le code de la route, sans speed, langsam, et l’obtention quasi certaine d’une édition parisienne de mon recueil de poésie ‘une glisse libre », Flammarion, Gallimard, L’iconoclaste…

Entre la vitesse foudroyante du passé de Raymond Carver et Viva las muchachas de Catherine Pancol, l’écrit de votre humble serviteur devra logiquement aboutir sur l’étale d’une librairie prochainement… Expérience contemporaine modeste, mais consciente de ces contradictions, le divertissement et ce paradoxe du travail des loisirs… A bientôt en 2020, vous êtes tous invités à prendre part à ce blog… Commentez, partagez, ridez !

où trouver une glisse libre ailleurs que sur son skate ?