Loisirs indus try

Zut mon usine ferme… Scheïze sorry, the plant close… Each time the factory was relocated in China, people were fighting against the lose of job… Des emplois disparaissent, un savoir faire se barre.. Kein arbeit für das lander… Et alors, depuis 13 années lumières du pupitre ; le sport des loisirs du tourisme, des parcs, des bien-naitres, d’Entertainment kulturel in town, avec des possibilités innombrables sur la Wiistabox… Glisse businness… Of course. Alors, on bosse, on s’amuse, vis versa, arbeit und spielt, working before toying before studying… Complex :
L’or blanc des stations, on s’ennuie, la plage et ces bouchons, traffic jam and crowded place, certains aiment, people get on up, volk bewegungfreiheit… Tout est parfaitement réglé, et c’est très bien. Changer la société, c’est pas simple, ne pas s’ennuyer, et échanger avec les inconnus c’est le pied, monsieur « Jielt Guanes »… Un truc simple et efficace, le roller en ville ! ! Avec un gilet jaune pourquoi pas rouler en ville ou être visible… C’est un marché délaissé des villes Françaises, je ne comprend pas pourquoi, la société, la populace reculerait dans l’usage des patins à roulettes…
Forgotten invention, invention abandonnée alors qu’elle est un outil extraordinaire, le rollerskate… 200 inlineskaters & more at the Besançon St amour meeting in 2004… This year 20… Donc si la France investit en Chine pour l’industrie, en retour, la culture Chinoise, ne devrait-elle pas se développer chez nous, en France, avec l’équilibre des sports urbains dla’gliss ? Pour ma part, votre humble serviteur de blog reste très profondément inspiré, de cet idéal asiatique de sérénité, (j’ai encore un autographe de Vu Van Ka dans mes archives, normalement je crois…)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *