Yoga sub aquatik

Alors une vision ouverte du yoga, mesdames messieurs, serait naturellement tel Boudha sous son arbre, de pratiquer le yoga dans des lieux de notre quotidien, où la vie normale se déroule à de multiples tâches ou fonctions. En effet, d’après votre humble serviteur-bloggeur, Hatta Yoga, Shrab Yoga, Yappa Yoga, Laughing Yoga, sont autant de style différents de cette discipline. Qui a dit que le yoga devait être chiant ? Yoga en sanskri signifie jonction, original de la culture indo-européene, ou proche orientale Brahmanique…

Alors pour atteindre la plénitude du corps et de l’esprit, je me suis lesté de 2 kilos au dos afin de pouvoir profiter de l’apnée du fond de la fosse du grand bain, pour savourer un lieu hostile, oui hostile à la vie des humains, hormis Guillaume Néry, Jacques Mayol et quelques amis dauphins. Alors, évitons de nous stresser pour aller pratiquer et rejoindre le club de yoga plusieurs fois par semaine, imaginons la pratique Yoga partout, un peu comme un alcoolique ou un junkie défoncé à la drogue, la drogue de la vie pour vivre le yoga là où nous le pourrions… La gare d’eau de Besançon, le parc Micaud, la place Flore ou le square St Amour… Pourquoi pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *