Là larme

In Besançon I am too easy, and elsewhere, I am not enough X-trem… Yes yes yes… Nein nein nein… es ist, zehr langsam ordnung, fur meine strassbrett ! Pour le mouvement « Free-ride », on pourrait presque penser qu’il s’agit d’une Armée (armés) (art-mais) (à remet) de personnes qui recherchent tous l’expression sportive, la glisse, le free-style, le bien être, le flouze, le plaisir, les médailles, la frime, l’explo, la fête, le sens, l’adrénaline, euh, l’Adrénalin-euheee ? USA, Russia, Europe, worldwide…

Le port d’arme de la police confère une responsabilité vitale aux officiers. Alors avec un skate, même un freebord, la responsabilité de ne pas causer d’accident est la même… Vitale. En revanche, pour sa responsabilité, Rideurs, Rideuses, Ridress, Riders, il ne faut pas omettre l’investissement dans ce que je ne supporterai jamais, en toute connaissance de cause, le terme : Extrême. C’est réellement mortel… J’oubliai, et, les précipitations pluviométriques, miracle terrestre, est-ce que les moteurs thermique vont réussir à faire pleuvoir des averses d’eau depuis les nuages ? Sans brûler la masse d’air contenant les maigres quantité de vapeur d’eau condensable en pluie ? Parce que là aussi nous avons l’extrême, seulement, c’est un confort extrême : Clim, avion multi-courriers, sports méca, trot-élec, thermo-thérapie, balade en bus, camping-car, tourisme, égocentrisme-autoroutier, incohérence de fret…  Alors ces engagements mortels, signifieraient-ils un signe de l’humanité occidentale dans son besoin de confronter sa destiné au sens de la Vie ? En tout cas la Police ne se trompe jamais quand elle n’a pas à dégainer. (Featured with Jägermeister brand & Toy Tempelton Eddy draw ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *