Le fri-raïlde et la politique

Vraisemblablement, l’action de glisse n’a rien à voir avec le monde politique. D’ailleurs, plutôt que verser dans des sempiternelles querelles d’égaux ou conflits d’intérêts dans des joutes verbales qui n’en finissent jamais parce que tout le monde à raison vu de sa fenêtre, STOP : retour aux responsabilités et prendre en compte l’impact des nouvelles technos sur les gestions de collectivités devrait nous conduire à gérer l’administration publique de manière différentes : Hypothétiquement, une CORTANA virtuelle pourrait prendre la place des élus de chaque mandat, grâce au déploiement du STIG par exemple…

Reste ensuite à considérer nos vies respectives dans l’amélioration de la qualité des gestions patrimoniales individuelles privées, publiques, puis professionnelles privées, puis encore une fois publiques… D’ailleurs comme le disait Thierry Donard dans la nuit de la glisse 1998 ; « les skateurs, ont envahis le cœur des villes, et les politiciens ne sont pas près de contrôler leurs mouvements… » Et pour le vote, allons y en roller, ou en skate ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *