To buy list / liste d’achats / kauhfoff list

La planche en moumousse pour faire un coussin…
Le piège du free-ride, ne faire plus que cela…
Prendre plaisir sur un chemin de 10 mètres après 13 000 kilomètres…
Shaking my arms trying to fly as a bird…
Rester heureux de vivre quelque soit son compte bancaire de bank…
Sombrer dans une folie mythomaniaque extraterrestre shot’m’up…
Reisen nach Berlin
Etre accro à l’adrénaline et faire n’importe quoi dans un 5 étoiles…
Vouloir chercher à faire un tour de magie sans habilitation légale…
Things to do, things to avoid in this list, write the blog author to know
Talking polite, going to bed early, teeth brush, driving Mercedes benz
Escroquer le trésor public en se cachant au CNRS
Regarder tes yeux et crier je t’aime mon, amour, si, tu, es, loin…
Acheter une pallette de Red-bull spéciale édition « politik pupitre »…
Faire la manche après trois semaine sans se laver
Being wise by yourself, avoir du libre arbitre, bewegungfreiheit…
Parler avec sa mère pour qu’elle vous mette des claques…
Faire une sextape avec mademoiselle Cordiale Amitié…
Taper une impro en slam de hip-hop avec Chironi et Raphal…
Buying a picture of Elvis Presley
Photographier Jacques Paillard & Daniel Boucard & Jack Daniel
Bamos baïla salsa
Refaire une todolist pour la conquète Venusiènne, Mars c’est pourri…
Shaking my hands before screaming
Tricoter un Boxer homme avec de la dentelle de Calais d’Aubade…
Cleaning free-ride tools
Rider cool & safe & strong & happy & shitkfghjù !&I ‘ll be fine…
Concevoir un Victorinox Suisse avec une seule clé Halen wrench…
Breathing by my nose before speaking
Filmer une vidéo artcontemporain 1 seconde de bise Vladimir Poutine…
Vider les poubelles à Paris pendant un Cdd de 3 minutes payé 998€…
Què cosi ?
Chanter le Paris Sans Germain à l’olympique de Marseillan plage…
Passer chez mon poissonnier pêcher des idées…
Healing Funk Say…
Me suicider pour la 765eme fois…
Revenir à l’Eglise pour écouter la bonne parole des baskets…
Donnner naissaaance à mon fils ou ma fille où sa maman sans Papa moi ?
Prendre des notes sur replay de Claire Chazal lors du Jt du 11-09-2001
Et sourire le matin avec le chat que je pourrais adopter parce que vous me faites toutes chier mes french-psycho-top adorées… 

Loisirs indus try

Zut mon usine ferme… Scheïze sorry, the plant close… Each time the factory was relocated in China, people were fighting against the lose of job… Des emplois disparaissent, un savoir faire se barre.. Kein arbeit für das lander… Et alors, depuis 13 années lumières du pupitre ; le sport des loisirs du tourisme, des parcs, des bien-naitres, d’Entertainment kulturel in town, avec des possibilités innombrables sur la Wiistabox… Glisse businness… Of course. Alors, on bosse, on s’amuse, vis versa, arbeit und spielt, working before toying before studying… Complex :
L’or blanc des stations, on s’ennuie, la plage et ces bouchons, traffic jam and crowded place, certains aiment, people get on up, volk bewegungfreiheit… Tout est parfaitement réglé, et c’est très bien. Changer la société, c’est pas simple, ne pas s’ennuyer, et échanger avec les inconnus c’est le pied, monsieur « Jielt Guanes »… Un truc simple et efficace, le roller en ville ! ! Avec un gilet jaune pourquoi pas rouler en ville ou être visible… C’est un marché délaissé des villes Françaises, je ne comprend pas pourquoi, la société, la populace reculerait dans l’usage des patins à roulettes…
Forgotten invention, invention abandonnée alors qu’elle est un outil extraordinaire, le rollerskate… 200 inlineskaters & more at the Besançon St amour meeting in 2004… This year 20… Donc si la France investit en Chine pour l’industrie, en retour, la culture Chinoise, ne devrait-elle pas se développer chez nous, en France, avec l’équilibre des sports urbains dla’gliss ? Pour ma part, votre humble serviteur de blog reste très profondément inspiré, de cet idéal asiatique de sérénité, (j’ai encore un autographe de Vu Van Ka dans mes archives, normalement je crois…)…

Rue Sâle

Souvent, les gens abandonnent des objets dans les rues sans utiliser les poubelles. Je le vois à Besançon, c’est assez étrange. Des emballages vides, ça et là, des canettes cassées en bringue, des paquets de clopes, et des objets tous plus curieux les uns que les autres… So many people forgot the use a rubbesh bin, instead of a smart behaviour… Erläuterungen : Schlecht arbeit von volk.

Un viel emballage « on the ground » ce n’est pas un SMS d’un ami, an old packaging isn’t a message from a friend, ein lebbensmittelpack, is nicht zeine post geschrift… Le plaisir de trasher, non mais vraiment TRASHER une rue en vrai, ça serait un vrai exutoir, pour les frustrés de la poubelle, enfin, tout laisser crade, et ne pas nettoyer, voir même la souiller volontairement cette rue, comme lors d’un festival. A kind of kult ? Prière de ne rien jeter sur la voie publique, sauf les rideurs… (pas leurs objets, les gens des rues… ) Surf rider foundation, Mountain rider foundation, Police municipale ? Pour réprimander les pollueurs ? Un beau film de free-ride urbain, cela devrait être propre normalement… Alors comme j’ai le multipoche et que les poubelles ne sont pas loin… Je cotise pour ma ville, I pay for my Country, Ich bin ein Berliner mit qualität…

Un plan pour optimiser la qualité de recyclage, up-cycling there : http://www.groupenicollin.com/

Influence of girls in extreme behaviour

In France, after 18 years of journalistic censure against the evidence, the simplicity of sessions by the EST REPUBLICAIN local newspaper média, krooks politics, build the tool to destroy their own willingness of the society control… arriving in the high-light, LA vérité EXISTE !

Plus la réalité est dissimulée, plus sa traduction fera du tord à ces propres responsables… Aussi ringard ai-je pu parêtre avec un style novateur, notre Pré sident n’est, aujourd’hui qu’un mythomane acculé, à avouer ces traîtrises personnelles ou public… As a matter of fact relating in this F..#€ ! !à blog au donf.

Partir « faire » de l’eXtrême parce qu’on est seul, et pour séduire celle, ou, pour changer d’amour, parce qu’elle ne vous comprend pas ? Bleiben oder reisen es ist das gefragt… Mon avis, j’ai toujours aimé l’action, seul ou accompagné. D’autres, devrait partir remettre les pieds sur terre, si vous voyez de qui, je pense. Es ist ein klein schmerzen schatz, oder was ? A force de vouloir nier la beauté du free-ride…

J’ai toujours eu horreur du terme « extrême », même avant le 07 de mes premiers…

Snowblading Salomon mosquito & Atomic carve

Les mosquitos Salomon… Ou les Atomic carving, Decathlon weedzee, Ach so, wunderbar ! Compatibles comme la plupart des Snowblades avec des chaussures de rando de montagne pour les cramponnage talon-pointe… Peu onéreux et très accessible en terme de miniski, extrapolation des Big-foot des années 80 où des fabriquants de ski loufoques avaient dessinés un pied géant pour les fixes de ski-ski, genre de patin à glace pour les pistes verglassées…

…Mais snowblading (et non pas sooblooding, j’insiste) de conception aboutie, pour les découvertes de domaines en congés payés, ou les engagements de pente intimes extraverties, oh yeah………..Slalom chaud de latte tronquée pour les 130 cm, ou rotations d’envergure pour les 100 cm faciles… This is THE polyvalence opened-skill for a great winter-bombing time, without forgotting the check up of the weather forecast before climbing up the mountains lift… Es ist ein link von snowblading toddlerung : http://www.westelkproject.com/snowblade-extremes-gallery/

 

DC Shoes co

La signification des énitiales DC ?
Devil Corruption
Dare Choice
District Central
Dwell Cinema
Decision Community
Delice Cry
Daniel Christophe
Dance Crimes
Devil Chase
Drive Carefully
Drone Controled
Denver Colorado
Deutch Cars
Discretion Chest
Downhill Curves
Distribution Coins
Desired Chin
Distillation Cuts
Delivery Catch
Direction Cast
Deepness Comma
Dirty Caracters
Downhill Chattanooga
Destiny’s Child

Drools Clothings

Royal gift ride

Mardi 15 octobre 20h30 : free down hill…
Well stretched after a lunch-snack ended by a sugar « tip » sachet, the roughest legs I ever roll on the new Sussex becomes balanced, flexing on back to front. My head shakes, looking at my way. Devonshire bus stop, cars, bicyclers, walkers, scooters, women, Freaks on St James street steep, are engaging my usual alternative break with a rounding unsatisfaction from french presidency lies, patience and action don’t wait I’m alive : The emotion-mission and my pleasure-sure is the same, my thinkings and the action got this aim. Slowly descending I start Ok, leaving droves vehicules priority, warming body, wearing grey-clear open neck shirt and my knees Levi’s used-holes open, my secured sash gained clothes ; wristles pad, as minimum. Victoria’s fountain and park crossing on the hard flat road, I found imperials autobuses to the hill bottom, people and lights, activity tracker setted, straight to Dyke Road Street, with my cinematic arms after, and moving throw the front road leftside : I got to unconsciously warning myself of the taxi noise from my back, wheel-direction manner changed from France, rendering the street of course… Arrived at the flat part, introducing my descent from this small hill for serious holding of my cherokee breath, involving skills I’ve been training within some FSK sustainability.
Few drivers, dark insides, I should be myself, struggle-verb, rolling it, strong I’m fine… Wet leaf on side walkway, highly slept and danger visible around… Finest sport alley, on the thin space… to roll away… Zip ! Reaching beside few symetric perfect short-slides… Up-down-trash-pick and deliveroo bikes, pleasure of freedom, attention of fleetings from my own, racing my best on, young hippies ungrunged too smart short-board… Well followed, despite a slight deviation ahead, in front of the closed bank at 9pm. Street larger, speed, pourcentage, inlineframe, last food&bevarage, wind and rain, loopmind melow, and appologies of English mistakes, my behaviour in your real life, Sweatheart, must find a better paradise, even best fall in bathroom shower hurts. Seeking slick grounds and fine steeps, communion in town space sharing, not Bond street corner, three Asian people saying along my roll « go ! » I tought « after Brighton, I should travel to Tokyo ? »

All the french « free »

Free dent
Free downhill
Free speech
Free solo
Free base
Free climb
Free pass
Free duty
Free access
Free Paf
Free style
Free party
Free cassée
Free cadele
Free time
Fric
Freak
Free soul
Free ride
Free spirit
Free sex
Free record
Free fly
Free jazz
Free motion
Free surf
Free foot
Free mind
Free drift
Free word
Free sail
Free account
Free sing
Free happiness
Free mistake
Free fight
Free man
Free woman
Free child
Free world

Brotherhood, fraternité, keine kindergarten…

With my young brother Christophe, around the age of 8 or 10 years old of farmersons, we were waking up around 7h30 each days of the usual weekly primary school ; having breakfirst although ourself walk to it. One morning of winter, seeing the frozen covering of a snowy ice on the ground, I adviced my brother about a quick free-ride with luging on, instead of reaching the teacheress late arrival…
C’est cette proportion juvénile à nous combattre moi et mon frère, qui était totalement dangereuse pour nous deux. Le village étant en pente, nos deux skateboards nous élançaient en descente, sans bien savoir comment freiner lorsque la vitesse augmentait puisque nous conduisions des tracteurs et des vélos équipés de freins… Au lieu de domestiquer les vaches pour la production laitière, tristement.
Und was ist Beachbro fransozicher free-ride und free-style magazine schriftstellung für bauerschaft ?

Le prix du blog ? The blogging invest truth ? Das geld farschein ?

Combien ce blog rapporte-t-il à son propriétaire ? How much this blogging businness would earn to vincent boucard ? Wie viel ist es für das blog ?
Considérant une expérience de 31 ans depuis mon premier skate, looking at my 31 years old experience since my first skateboard, mit 31 kraftwerk skate gespielung, avec des aventures extrèmes ou banales, with uninteresting stuff or amazing story, this weekly work would maybe reach more than a 12 pound/hour money amount ? Cette expérience vaudrait plus qu’un simple 10€/h au regard des expériences transmises dans son contenu ?
Comparant mon blog à la valeur d’un match de première ligue 1 bundesliga ou calcio de deux équipes durant l’hiver en milieu de tableau, beside the value of a football match between two team of european broadcasting match with a huge amount of money for only publicities ?
Et bien voici la réponse, well, here his an answer : le blog de Vincent Boucard aka « freedownhill.eu » coute environ 1500 €/mois. This blogging business earn less than 1935£/month, (because of Foreign exchange value…)
Les comptes et la fiscalité de Vincent Boucard sont accessibles au 09b Rue Charles Krug 25000 Besançon aux heures de bureau, (loyer immobilier non compris). The comptability and fiscal uses are available at his French legal adress : 09b Rue Charles Krug 25000 Besançon. (the legal french adress belonging to Boucard’s family, isn’t included in this monthly price)